SYNOPSIS: Bienvenue dans le monde de la production industrielle de nourriture et de l'agriculture high-tech. Au rythme des tapis roulants et des immenses machines, le film s'arrête sans commentaire aux lieux de production de la nourriture en Europe : des espaces monumentaux, des paysages surréalistes, des sons étranges, un environnement froid et industriel qui laisse peu de place à l'individu. Là, des femmes et des hommes, des animaux, des récoltes et des machines jouent un rôle précis dans la logistique de ce système qui fournit à notre société sa nourriture.

Nikolaus Geyrhalter est un réalisateur autrichien né en 1972. Il a réalisé, produit, écrit et travaillé sur de nombreux documentaires, notamment Pripyat (1999), un documentaire sur les personnes qui sont restées dans la zone de la ville de Pripiat après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

PRIX:
Grand Prix du Festival international du film d'environnement de Paris, 2006
Prix EcoCamera : Rencontres internationales du documentaire de Montréal, 2006
Meilleur film : Ecocinema (Festival International du Film d'Athènes), 2006
Prix spécial du jury, catégorie "International" : Hot Docs (Festival International du Documentaire de Toronto), 2006
Prix spécial John Templeton : Visions du Réel, Nyon, 2006
Prix spécial du jury : International Documentary Film Festival Amsterdam, 2005

 

FILMOGRAPHIE:
Eisenerz (1992) 
Angeschwemmt (1994) 
Das Jahr nach Dayton (1997)
Pripyat (1999) 
Elsewhere (2001) 
Fremde Kinder (2003) 
Notre pain quotidien (2005) 
7915 Km (2008) 
Allentsteig (2010) 
Abendland (2011) 
Donauspital (2012) 

THEMATIQUES :
Documentaire | Industrie | Agroalimentaire | Automatisation | Surconsommation | Productivité

CRITIQUE : "(...) Une réussite formelle, un impressionnant travail plastique. (...) le film de Nikolaus Geyrhalter saisit d'admiration et alimente notre perplexité." Les Inrockuptibles

"Le film n'est pas une charge bioéquitable tournant en ridicule les errements d'une industrie vivrière devenue folle à force de gigantisme. Au contraire, Geyrhalter s'abstient de tout commentaire. Son approche froide, esthétisante, en séries de plans fixes parfaits, organise savamment la stupéfaction muette que le film entend susciter." Libération


POUR ALLER PLUS LOIN:

Articles variés sur l'agroalimentaire

Entretien avec le réalisateur sur le film

À DESTINATION DES ENSEIGNANTS 

En cours de chargement ...